On assiste à une progression de la crémation en France puisque elle représente 30% des obsèques.

C’est le fait de réduire le corps en cendres par l’intermédiaire d’un four à crémation. La durée du processus est d’environ 90 minutes pendant lesquelles la famille échange et se recueille dans un salon. Les cendres sont ensuite recueillies dans une urne funéraire.

Quant à l’avenir des cendres, vous avez plusieurs possibilités

  • Le placement de l’urne funéraire dans un columbarium.

Le columbarium est un monument funéraire disposant d’habitacles destinés à recevoir une urne.

  • L’inhumation de l’urne funéraire dans un cimetière.

Il est possible d’inhumer l’urne dans un caveau familiale par exemple ou dans un monument cinéraire.

  • La dispersion des cendres dans le jardin du souvenir

Les cimetières disposent de petites parcelles sur lesquelles les familles dispersent les cendres de leurs proches disparus.

  • La dispersion des cendres dans la nature

Il est tout à fait possible de disperser les cendres dans la nature à condition d’avoir l’autorisation de la commune de naissance du défunt.

Depuis 2008, il est maintenant interdit de conserver les cendres à domicile.

Il faut savoir que certaines religions (musulmane ou juive) interdisent la crémation. Par ailleurs, vous ne disposez pas réellement d’un lieu physique pour vous recueillir. Assurez-vous donc que vos proches sont à l’aise avec cette idée.

Nos agences PFL Roc-Eclerc vous proposent une sélection de cercueils adaptés à la crémation ainsi que des urnes funéraires.

N’hésitez pas à en parler avec un de nos conseillers.